Le désert lybique

 Le désert lybique s’étend à l’Ouest du Nil jusqu'à la Lybie sur une distance de 800 km. Avec près de 3 millions de kilomètre carré il couvre les deux tiers du pays. C’est le désert le plus aride du monde. Le Sahara reçoit en moyenne 100 millimètres de pluie par an, le désert lybique seulement 5. 

Cinq oasis principales jalonnent le désert lybique :
Isolée des quatres autres, à proximité de la frontière lybienne, Siwa est l’oasis la plus à l’ouest.
Du nord au sud, parallèles au Nil, on trouve Baharia l’oasis la plus proche du Caire, puis Farafra la plus petite et la moins peuplée, ensuite c’est Dhakla la plus grande et pourtant la plus pittoresque, et enfin Kharga la plus moderne (150km à l’ouest de Louxor).

Reliées entre elles par une route asphaltée, ces quatre oasis constituent « la New Valley » . Le gouvernement égyptien souhaite la développer pour désengorger le touristique couloir de la vallée du Nil. Le risque c’est qu’un tourisme de masse vienne dénaturer le rythme de vie des oasiens et leur coutumes ancestrales.
 

 Le DESERT BLANC

C'est l'une des curiosités du désert lybique égyptien. Il s'étale sur 60 kilomètres de long (et presque autant de large) entre l'oasis de Baharia et l'oasis de Farafra. De surprenantes formations calcaires érodées par le vent dessinent des figures au milieu du désert! Un animal, un visage, un champignon géant, une meringue, on croirait presque à l'oeuvre d'un sculpteur...

Au crépuscule lorque le soleil couchant enflamme la craie c'est tout simplement magique! Quand il fait noir les rochers deviennent luminescents sous les étoiles...ah! une nuit blanche dans le désert blanc..
 

l'OASIS DE BAHARIYA

L'oasis d'Al-Bahariya  signifiant l'oasis du nord est située à  129m d'alttude et à 365 km à l'ouest du Caire ,elle est entourée de collines noires composées de quartzite et de dolomite ferrugineux. Al-Bawiti est le plus grand village dans l'oasis de Bahariya avec environ 30 000 habitants.

Il y a aussi les ruines d'un temple construit par Alexandre le Grand à Qasr el-Méguisbeh, au nord-est de l'oasis, lorsque le conquérant est passé par Bahariya à son retour de l'oracle d'Ammon-Zeus à Siwa.
Habitée depuis le paléolithique, cette oasis produisait notamment du vin, apprécié par les Égyptiens dès le Moyen Empire.
 

L'OASIS DE FARAFRA

 L'oasis d'Al-Farafra  est la moins peuplée des cinq grandes oasis du désert de l'ouest en Égypte.
Elle se situe dans le désert de Libye au nord de l'oasis d'Ad-Dakhla et au sud ouest de l'oasis d'Al-Bahariya.
Farafra compte près de 4 000 habitants répartis principalement dans un seul village, composés pour une grande part de bédouins et d'agriculteurs.

Mais comme les autres oasis du désert de l'ouest, elle est utilisée en ce moment comme terre d'accueil pour de nombreux égyptiens venus du delta du Nil surpeuplé.
Deux sortes de sources d'eau y sont présentes les eaux chaudes souffrées comme la touristique Bir Setta (source n°9), et les sources d'eau potable.
 

L'OASIS DE DAhklA

C'est la plus éloignée des oasis de la "new valley" (900km du Caire - 500km de louxor).
C'est aussi la plus vaste (80km d'Est en Ouest et 25 du Nord au Sud). Seize villages s'échelonnent dans une dépression en forme de demi-lune. On la surnomme "la corbeille de fruit" parce que ses habitants vivent essentiellement des cultures (abricots,oranges,dattes,olives,mangues...).
 

 L'OASIS DE KHARGA

L'oasis de Kharga est la plus méridionale des oasis du désert libyque.  Cette riche oasis comporte une multitude de monuments pharaoniques, gréco-romains et islamiques, ainsi que plusieurs sources et puits d'eau naturellle.

Le christianisme s'est diffusé à partir du IVe siècle dans l'oasis, comme dans la Vallée. En témoigne la nécropole copte de Bagawat (Ve-VIIe siècles)
Un ensemble unique en Égypte dont les batiments sont des chapelles funéraires en briques crues. Les dômes utilisent toujours la technique de la "voûte nubienne", largement répandue à l'époque pharaonique pour les  dépendances des temples (magasins, réserves).

La nécropole d'Al Bagawat se compose de 263 tombes de briques de terre et comporte des peintures murales coptes, dont les vestiges de l'une des plus anciennes églises d'Égypte. Vers le sud, les sources thermales sont connues parce que la température de l'eau atteint 43°C, réputées comme particulièrement efficaces pour le traitement des rhumatismes et des allergies. La capitale de l'oasis est Mout qui est une ancienne cité datant de la période pharaonique. 

 
 
 
creation site internet saint malo